template-4-flex.php

Notre Histoire

DESTINATION ULTIME POUR LA TÉLÉVISION, LA MUSIQUE ET LA TECHNOLOGIE DEPUIS 1985

 

Les années 1960 – Nos débuts

L’histoire commence avec un jeune homme dans la vingtaine, nommé Rocky, qui souhaite trouver un emploi afin de se faire un nom. À l’époque, il « tourne » des hamburgers en tant que directeur du Harvey’s au centre-ville de Montréal. Par la suite il quitte la restauration et devient chauffeur de taxi. Avant longtemps, il avait mémorisé la carte de la ville de Montréal dans son esprit. Il connaît alors tous les quartiers, le voisinage, les marchands et la clientèle comme le fond de sa poche! Désirant travailler de jour plutôt que de soir, il s’inscrit pour sa licence immobilière et commence à négocier avec succès des accords entre l’acheteur et le vendeur. Tout le monde est heureux, mais pas lui. Rocky estime que pour qu’un accord soit considéré comme un réel succès, généralement l’acheteur ou le vendeur en bénéficie plus que l’autre, et il n’apprécie pas les tactiques de pression des agents et des entreprises du secteur. Bien que sa décision ne soit pas appuyée par ses amis, il décide de changer d’emploi et commence à travailler dans un magasin audio. Au moins, il pourra écouter ses disques préférés pendant qu’il travaille.

1970 - Apprendre les ficelles du métier

Rapidement, Rocky a énormément de succès dans le secteur de l’électronique, tout ceci par pur hasard rappelons-nous. Il commence comme « box boy » pour un détaillant local au centre-ville. En l’espace de 11 jours, il transforme complétement leur entrepôt en récupérant des tonnes de produits abandonnés par la direction à l’étage. En utilisant cet inventaire mis au rebut, il réalise un profit en vendant les produits pour vider l’espace. Le propriétaire est tellement impressionné qu’il offre à Rocky une promotion dans la salle de vente sur place. En 90 jours, il devient le vendeur n ° 1 avec le taux de fidélisation de la clientèle le plus élevé.

Les années 1970- Tradition japonaise

Après quelques années à travailler dans le secteur des produits stéréo et haut-parleurs, Rocky est embauché par un fabricant inconnu, JVC, qui cherche un moyen de percer le marché Nord-Américain dominé par Sony à l’époque. C’est ici que Rocky a été devient le mentor du Japon pendant 10 ans. Il apprend rapidement que pour réussir à atteindre ses objectifs, il doit arrêter de parler et commencer à écouter. C’est là que se sont enracinés les principes qui lanceront plus tard le Business Center Hi-Fi. Rocky a appris qu’en tant que concessionnaire, il doit traiter ses concessionnaires comme de l’or et aller au-delà avec un service qu’il n’a jamais connu auparavant. Entre 1970 et 1984, Rocky fait passer JVC de zéro à plus de 90% de part de marché dans l’électronique grand public en Amérique du Nord.

Les années 1980 – Le tout pour le tout!

Rocky décide qu’il ne peut dorénavant plus développer la marque JVC.  Au cours de la décennie précédente, il a acquis de solides aptitudes en publicité, dans l’attribution de produit et la pratique commerciale du côté de la vente au détail. Il développe cette précieuse expérience en travaillant très étroitement avec son réseau de concessionnaires qu’il a servi pendant son séjour chez JVC. En 1985, marié à Silvia avec deux filles et un fils en route, Rocky prend la décision audacieuse d’hypothéquer sa maison, l’avenir de sa famille et de collecter les fonds nécessaires pour démarrer le Centre Hi-Fi.

1985 - Centre Hi-Fi Inc.

Rocky achète 3 magasins à Montréal en faillite. Le premier emplacement est transformé en bureau et devanture de magasin de détail à côté de l’autoroute 40 et de Langelier. Ce sera le quartier du siège social du Centre Hi-Fi pour les 16 prochaines années!

 

1995 - Expansion rapide et stratégie d'achat

En 1995, Centre Hi-Fi devient une chaîne de magasins électroniques prospère, qui exploite plus de 20 magasins à Montréal et dans les villes avoisinantes. Rocky ouvre alors un entrepôt de 30 000 pieds carrés et un emplacement phare dans la partie Est de la ville. Sur la base de son histoire avec le fabricant, Rocky dessine son modèle d’affaires en garantissant des prix d’achat en gros pour s’assurer que le coût le plus bas est payé et que les économies soient transmises au client. Entre temps, les ventes de téléviseurs s’accélèrent et Centre Hi-Fi est devient alors un détaillant majeur de panneaux, tables tournantes, amplificateurs et de micros systèmes vendus depuis le tout premier jour.

2011 - Centre Hi-Fi comme jamais auparavant!

Centre Hi-Fi devient l’endroit de référence pour les achats électronique dans l’Est du Canada. L’industrie se transforme lorsque Centre Hi-Fi accepte d’acheter les entreprises Dumoulin et de fusionner le personnel des deux organisations. Dans la foulée, Centre Hi-Fi développe des partenariats solides et durables partout au Québec. La marque est maintenant sur la devanture de 45 magasins à travers le pays.

2015 - Fermeture d'un autre concurrent majeur

Au Québec, Centre Hi-Fi, Future Shop et Best Buy se positionnent comme les premières destinations de vente au détail pour l’électronique au grand public. Future Shop cesse d’exister et laisse Centre Hi-Fi comme la seule chaîne de propriété canadienne au Québec, avec le détaillant américain Best Buy. La vague des téléviseurs à panneau fait croître l’activité au cours de la dernière décennie, mais l’industrie atteint un point de saturation.

Aujourd'hui 

Rocky prend sa retraite après plus de 50 ans comme dirigeant propriétaire de l’entreprise. Son fils, Daniel développe une renaissance qui ramène la société aux racines pour la musique, la sélection de produits de qualité et la satisfaction client inégalée. Totem Acoustic, fabricant d’enceintes de renommée mondiale (et local!) s’associe à Center Hi-Fi pour mener à bien la transformation.